NORME NF P32 302 (AVRIL 1989)

2.5 Classement des ardoises

Les ardoises sont classées, en fonction des valeurs des caractéristisques déterminées par les essais, selon tableau 1.

Tableau 1

Classe Masse volumique

g/cm3
Absortion d'eau en masse




   %
Perte de masse après essai gélivité



   %
Résistance R à la flexion Epaisseur de référence minimale (e)



mm
Pyrites oxydables
 
Carbonate de calcium CaCo3
%
 
MPa
 
Non traversantes Traversantes Micropyrites avec coulures en présence de pyrites oxydables sans présence de pyrites oxydables
ardoises desséchées ardoises imbibées sans coulures

avec coulures
A >= 2,75 <= 0,4 <= 0,3 >= 70 >= 40 2,6 admises exclues exclues exclues <= 1,5 <= 3
B (1) >= 2,70 <= 0,7 <= 0,6 >= 50 >= 33 3 admises admises exclues de la zone hachurée définie en figure 4 exclues <= 5 sans majoration de e
<=20 avec majoration de e égale à 2 T
<= 10 sans majoration de e
<=40 avec majoration de e minimale égale à T
C (1) >= 2,65 <= 0,9 <= 1 >= 33 >= 25 4 admises admises exclues de la zone hachurée définie en figure 4 admises <= 5 sans majoration de e
<=20 avec majoration de e minimale égale à 2 T
<= 10 sans majoration de e
<=40 avec majoration de e minimale égale à T
Les ardoises des catégories B et C peuvent présenter au vieillissement des coulures de rouille ou des blanchissements d'autant plus prononcés que l'atmosphère ambiante sera plus agressive (atmosphères urbaines sévères, industrielles ou maritimes).
L'ardoise peut présenter des nuances de teintes en fonction de la lumière. C'est une manifestation propre aux matériaux naturels.